Actualité

Présentation

Albums officiels

Albums connexes

Vos commentaires

Liens

The Flower Kings

Les Albums

Vous pouvez afficher chaque couverture d'album
pour la voir en grande taille.

Sauf exception (indiquée), ces albums
sont tous parus chez Inside Out Music.

The Flower King

The Flower King (Roine Stolt, 1994)

L'album fondateur. Le morceau épique* Humanizzimo est tellement bon qu'il est encore régulièrement joué par le groupe en concert.

Back in the World of Adventures

Retropolis

Back In The World Of Adventure (1995)

L'instrumental Theme For A Hero vaut la peine à lui tout seul. Le morceau Big Puzzle est aussi un incontournable.

 

Retropolis (1996)

Bien qu'il ait été publié en 1996, cet album regroupe des morceaux composés par Roine Stolt avant la création du groupe. Il est d'ailleurs souvent l'album préféré de ceux qui ont vécu la période "progressive" des années 70.

Stardust We Are

Flower Power

Stardust We Are (1997)

Le premier double-album du groupe. Bien que ne ce soit pas un album-concept*, la plupart des morceaux se partagent des thèmes. L'album contient des perles comme Compassion, chef-d'oeuvre d'émotion suivi d'un instrumental électronique impressionniste. Il se termine sur le morceau épique* Stardust We Are, l'un des plus appréciés du public en concert.

 

Flower Power (1998)

Un autre double-album, le premier CD étant presque exclusivement consacré à la suite* d'1 heure intitulée Garden Of Dreams, vraiment excellente. Un must.

Alive on Planet Earth

Space Revolver

Alive On Planet Earth (1999)

Où l'on se rend compte que la musique des Flower Kings se porte très bien aux conditions live, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Contient une reprise de Genesis.

 

Space Revolver (2000)

Un concentré des différentes facettes du groupe, avec un penchant onirique : un morceau épique superbe (I Am The Sun), une berceuse (Dream On Dreamer), une impro jazz-rock au rythme d'enfer suivie par une partie ambiante aux modulations (changements de tonalités) incessantes (Monster Within), et même une chanson écolo-utopiste (A Kings Prayer).

The Rainmaker

Unfold The Future

The Rainmaker (2001)

Un album au son très différent du précédent, mettant l'accent sur la voix de Hasse Fröberg. Légèrement plus sombre que d'habitude (voire parfois mélancolique), mais les textes sont toujours humoristiques, pour celui qui comprend bien l'Anglais.

 

Unfold The Future (2002)

Un léger tournant dans la discographie du groupe, car celui-ci évolue de plus en plus vers le jazz (emmené par Zoltan Csörz et Jonas Reingold). Il reste tout de même des morceaux "classiques" des Flower Kings, comme les épiques* The Truth Will Set You Free, rappelant Yes, et Devil's Playground. Le groupe s'associe aussi à Daniel Gildenlöw, à la fois sur l'album (chant) et sur la tournée, ce qui donnent des morceaux d'anthologie comme Fast Lane ou Rollin' The Dice.

DVD cover center

Adam & Eve

Meet the Flower Kings - Alive Recording (2003)

Ce superbe coffret double-DVD est un concert de près de 3 heures joué spécialement pour l'enregistrement de la vidéo, ainsi que de documentaires sur le groupe (studio et tournée). La qualité est remarquable, puisqu'ils n'étaient pas moins de 7 sur scène (dont Bruniusson et Gildenlöw) pour pouvoir jouer les riches arrangements de morceaux épiques comme par exemple Humanizzimo, Garden of Dreams et Stardust We Are. Les caméras motorisées ont permis de se balader au-dessus de la scène pour ne pas perdre une miette du spectacle.

Adam & Eve (2004)

Après l'épisode jazzy d'Unfold The Future, le style des Flower Kings évolue encore. Des morceaux denses, aux arrangements toujours complexes, mais on découvre de plus en plus des chansons très rock, même si le style de chant des "épiques" rappelle The Truth Will Set You Free. Daniel Gildenlöw, qui est maintenant intégré au groupe, nous livre toutefois une prestation incroyable dans le morceau théâtral A Vampires View, au style "opéra-rock" sans précédent dans l'histoire du groupe. Ce morceau ne laisse personne indifférent, on déteste ou on adore...



Paradox Hotel

Instant Delivery

Paradox Hotel (2006)

Ce double album est un certain retour vers le style de Flower Power ou Space Revolver, et l'arrivée de Marcus Liliequist, batteur plus rock que jazzz contrairement à son prédécesseur Zoltan Csörz, va dans ce sens. Daniel Gildenlöw, très occupé par ailleurs et ne souhaitant plus faire de tournées aux USA, n'est plus de la partie. On trouvera son bonheur grâce à des morceaux alambiqués ou intimistes, composés par plusieurs des membres du groupe : Roine bien évidemment, mais aussi Tomas, Jonas et Hasse.

Instant Delivery (2006)

Le second coffret double-DVD des Flower Kings est cette fois un véritable concert live, filmé au 013 de Tilburg (Pays-Bas) pendant la tournée européenne du printemps 2006. Le public est très présent et le groupe communique avec lui. Le concert laisse une grande place au nouvel album Paradox Hotel, avec un démarrage très rock, et une seconde partie plus calme de toute beauté. Mais on redécouvre aussi avec plaisir des anciens morceaux revisités, comme par exemple I am The Sun et A King's Prayer (de l'album Space Revolver), sans oublier les classiques que sont The Truth Will Set You Free et Stardust We Are. C'est l'occasion de faire connaissance sur scène avec Marcus Lilliequist : le jeune batteur remporte l'adhésion.



The Sum of No Evil

The Sum of No Evil (2007)

Dans le prolongement de Paradox Hotel, cet album nous propose, en plus concentré, ce que les Flower Kings savent faire de mieux : mélodies émotionnelles aux multiples voix émergeant par surprise de mouvements instrumentaux et de rythmes enchevêtrés semblant chaotiques à la première écoute, guitare éclatante et claviers vintage, jams de Zoltan Csörz qui revient aux baguettes. Bref, un vrai voyage au coeur du rock symphonique.

 


© 2003-2008, Olivier Cado
Crédits photos : couvertures des albums
Mise à jour le 16/02/2008
Précédent